Résilience d’une femme holistique grâce au développement personnel.



Tu aurais pu me tuer mais je t’aime !

Grace à toi ma vie a totalement changé.

Au départ ce fut un cauchemar, un traumatisme, une souffrance quotidienne 24h/24h qui a duré des mois, voir plus ... en même temps, tu m’as fait prendre conscience de la vraie valeur des choses et des personnes qui nous entourent.

La famille, la santé, la vie, ma spiritualité, rien d’autre n’a d’importance, j’en avais déjà bien conscience mais là c’était autre chose, plus intense, plus clair, une reconnexion !

Grâce à toi j’ai constaté que même dans la pire des situations ma foi et mon courage restent intactes, voire même s’accentuent.

Face à cette épreuve, je décide de t’affronter malgré les pires risques qui puissent exister pour l’être humain.

Ma force, mon âme, mon équipe divine sont là avec moi, je les ressens plus que jamais !

Vous vous demandez surement à quoi j’ai dû faire face ?

A quelque chose d’invisible mais fatal, un anévrisme cérébral !

Après la mention des pires risques, la mort, la paralysie, l’amnésie ... j’ai dû prendre la décision de me faire opérer ou pas, j’avais le choix et j’ai tout de suite dit « OUI »

Lorsque l’on m’a annoncé la découverte de mon anévrisme je n’ai pas voulu en parler, amis, famille, collègues, presque personne n’était au courant, pendant et après.

Pourquoi ? Parce j’avais peur de faire peur !

Je n’avais pas envie de mettre des angoisses dans la tête des autres et encore moins que l’on me regarde avec pitié !

Je me rends compte maintenant qu’il faut en parler, car cela peut sauver.

L’histoire complète sur YouTube.

Faites confiance à votre instinct, les médecins n’ont pas toujours raison, battez-vous pour votre santé !

Sachez que les neurologues vous diront qu’il n’y a pas de symptôme car un anévrisme est une faiblesse de l’artère, dans une artère il n’y a pas de nerf donc pas ressenti.


La plupart du temps les personnes consultent « par hasard » pour des maux de tête récurrents et découvre l’anévrisme cérébral (après une IRM)


Pour ma part voici ce que j’ai ressenti, je tiens à préciser que les neurologues insistent en disant que ces symptômes n’ont rien à voir.

- Trouble de la vision, vue qui baisse, gêne (par moment)

- Aura ophtalmique (migraine ophtalmique sans douleur) accompagné de faisceaux lumineux dans le champ de vision (Tous les 15 jours)

- Vertige (1 seul)

- Sensation de faiblesse (tout le temps)

- Tension/pression au niveau du visage et des tempes (régulièrement)

- Acouphènes (depuis des mois)

- Et surtout ce qui m’a poussé à insister pour avoir une IRM cérébrale, MON INSTICT ! une voix qui me répétait sans cesse « quelque chose dans ta tête va péter » « AVC »


Aujourd’hui je l’aime car suite à cela j’ai créé la vie que je voulais vraiment, j’ai voulu profiter de la vie et n’avoir aucun regret plus tard et j’ai gardé cette sensation de « tout peut s’arrêter là maintenant, donc fonce !».


Cette sensation je l’ai gardé en mémoire afin de m’aider pour oser !

Après avoir mis en place les techniques que j’avais accumulées j’ai trouvé le sens de ma vie et ma mission, je te propose les mêmes pour t’aider toi aussi.


Tout ce qui m’a aidé est disponible sur mon site internet, coachings, livres, articles, soins ...


J’espère que cet article sera utile, n’hésitez pas partager.


Jessica STAMCK


3 vues0 commentaire